CONFERENCE INTERACTIVE – L’EAU EN PROVENCE

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Notre recommandation

 

L’eau est une ressource précieuse, essentielle à la vie ! Sans eau, pas de culture, pas de nourriture, pas de plantes, pas d’être humain, et nous ne pouvons pas nous passer de boire !

La Société du Canal de Provence (SCP) nous a confié la réalisation de son programme d’animations interactives auprès des classes de CM1, CM2, 6eme, 5eme. Le programme se compose  :

  • d‘éléments de langage destinés aux animateurs pour l’animation d’une conférence de 45 minutes
  • d’un support de présentation Powerpoint associé à un dispositif de quiz interactif
  • de 2 films d’animation
  • d’1 magazine 

film pedagogique : aux sources de l’or bleu en provence

Si aujourd’hui la Provence est à l’abri de la sécheresse, cela n’a pas toujours été le cas. Elle est même au cœur du drame que nous raconte Marcel Pagnol dans Jean de Florette et Manon des sources. Et pourtant, l’eau était présente dans notre région. Alors comment expliquer cela ?

D’abord par le climat. En Provence, il pleut comme ailleurs mais pas toujours au moment où on en a le plus besoin, les pluies se faisant rares en été.

Ensuite par le relief qui dérive naturellement l’eau des montagnes et des fleuves vers l’ouest au lieu de l’amener vers le littoral où se concentre l’activité économique.

Pour organiser et sécuriser le partage de l’eau, il faut donc aménager le territoire en créant les infrastructures de stockage et de transport nécessaires. Et cela prend du temps.

Les premiers canaux sont construits par les Romains.

Mais c’est au 16e siècle que l’ingénieur Adam de Craponne imagine la création d’un canal qui permettrait d’irriguer les terrains et d’alimenter les villes les plus éloignées comme Aix-en-Provence ou Marseille, en dérivant les eaux de la Durance. Mais son projet n’est pas réalisé en totalité, seul le Canal de Craponne voit le jour.

Pendant trois siècles, 14 projets subissent le même sort. Par faute de financement mais aussi à cause d’obstacles techniques insurmontables à l’époque. Des canaux sont néanmoins construits pour l’irrigation des cultures mais ils ne couvrent pas tous les besoins. En été, la sécheresse frappe toujours la Provence et les restrictions d’eau sont encore nombreuses.

Au 19e siècle, afin de répondre aux besoins de leur population, Marseille puis Aix-en-Provence décident de construire leur propre canal : le canal de Marseille et le canal du Verdon.

Mais la Provence se développe. Et l’eau manque toujours pour satisfaire ces nouvelles demandes !

En 1955, les départements du Var et des Bouches-du-Rhône, et la ville de Marseille décident de mettre en commun leurs droits d’eau. 2 ans plus tard, la Société du Canal de Provence voit le jour. La construction du canal de Provence va pouvoir commencer ! Ce projet titanesque, rendu possible par l’aménagement de la Durance et du Verdon par EDF, compte 200 km d’ouvrages principaux, dont 2/3 de galeries, et 5 000 km de canalisations enterrées ! Mais également, des barrages, des réserves et des stations de traitement.

Aujourd’hui, cet ouvrage innovant et économe en eau alimente 165 communes, soit environ 2 millions d’habitants de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, 6 000 exploitants agricoles, 1 700 entreprises, 37 000 particuliers et 2 000 poteaux et postes incendie.

Grâce à l’eau transportée par la SCP, nous buvons, nous arrosons nos jardins, nous irriguons les terres agricoles, nous développons des activités économiques ainsi que les énergies renouvelables.

film pedagogique : l’avenir de l’eau

Rare et précieuse, l’eau est aussi fragile, menacée par le changement climatique et une utilisation de plus en plus intensive. Son accès en qualité et en quantité suffisante conditionne le bien-être et la coexistence pacifique des populations. Depuis sa création, la Société du Canal de Provence se place au cœur de cet enjeu majeur en apportant des solutions permettant de préserver cette ressource, afin que les générations futures puissent profiter de l’eau comme nous le faisons.

L’avenir de l’eau se construit d’abord en anticipant les besoins en eau des territoires. C’est ce qui permet de concevoir et mettre en place les infrastructures de stockage et de transport de l’eau. Ces ouvrages permettent de constituer les réserves en eau nécessaires pour sécuriser son approvisionnement et faire face à la sécheresse. Avec son centre de télégestion et le système de régulation dynamique, la Société du Canal de Provence pilote à distance les ouvrages hydrauliques et ne prélève que la quantité d’eau nécessaire aux besoins de ses clients.

En agriculture, la technologie permet aujourd’hui d’apporter au végétal la juste quantité d’eau au bon moment, grâce à un pilotage par ordinateur et capteur dans les plantes. En lien avec ses partenaires et le monde agricole, la Société du Canal de Provence expérimente et accompagne ces pratiques d’irrigation nouvelles pour une utilisation toujours plus efficace et économe de l’eau.

D’autres techniques existent pour économiser l’eau comme la réutilisation des eaux usées. Il s’agit de nettoyer et traiter les eaux sales, comme celles de la cuisine, de la salle de bain ou des toilettes, pour s’en servir à nouveau pour l’arrosage des espaces verts ou des golfs, voire en irrigation agricole.

La Société du Canal de Provence s’engage aussi dans des actions de sensibilisation pour la préservation de l’eau. Convaincue que les jeunes générations sont l’avenir de l’eau, elle sensibilise chaque année plus de 2 000 élèves de la région aux problématiques de l’eau et accompagne ses clients pour une consommation raisonnée de l’eau. En tant qu’utilisateur de l’eau dans nos quotidiens, nous pouvons tous agir pour préserver et économiser l’eau.

L’eau il faut aussi la préserver car c’est une source d’énergie renouvelable. C’est ce que l’on appelle l’hydroélectricité. Cela consiste à transformer l’énergie du mouvement de l’eau en électricité. La SCP investit dans son développement pour produire autant d’énergie qu’elle en consomme sur ses infrastructures, mais aussi créer des microcentrales hydroélectriques en partenariat avec des collectivités ou associations.

A l’échelle du monde, la disponibilité, la répartition équitable et la qualité de l’eau sont des enjeux de taille, auxquels la SCP apporte son expérience en gestion solidaire, innovante et maîtrisée de l’eau. Car préserver l’eau et organiser son partage équitable sont les clefs pour construire l’avenir.

Livret

LIVRET 1ERE COUV - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

EDITO - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

AUX SOURCES DE L OR BLEU - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

REPARTITION DE LEAU - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

HOMMES ET FEMMES DU CANAL - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

LEAU VIRTUELLE - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

PRESERVER L EAU - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

UTILISATEURS DE L EAU - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

EAU ET CORPS HUMAIN - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

CHARTE AQUANAUTE - LA MANANE AGENCE DE COM PEDAGOGIQUE

support de présentation

'eau ressource - la manane agence de com pédago

Menu conférence - la manane agence de com pédago

eau disponible - la manane agence de com pédago

eau et corps- la manane agence de communication pédagogiqu

metiers de la SCP-la manane agence de com pédago

réponse corps humain- la manane agence de com pédago

'eau - la manane agence de com pédago

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Dernières réalisations :